Connect with us

More Videos

    J’ai demandé à mes collègues nutritionnistes de me donner leurs conseils les plus simples pour bien manger. Ces conseils se résument en 10 points. Si vous suivez au moins un de ces conseils, vous aurez une alimentation plus équilibrée et une relation avec les aliments beaucoup moins stressante. Nul besoin de tous les suivre. Commencez par un. Quand c’est intégré, passez à un autre.

    1) Consommer des aliments le moins transformé possible

    « Pensez simple afin de manger des aliments simples, non raffinés et manger vrai. » – Elisabeth Cerqueira, nutritionniste et présidente de Nutrisimple

    « Si vous achetez des aliments emballés dans du carton ou du plastique, oubliez les tactiques de marketing sur l’emballage et allez directement consulter la liste des ingrédients. Plus elle est courte, mieux vous vous porterez. » – Hélène Laurendeau, nutritionniste et animatrice

    2) Cuisiner

    « C’est bien entendu un geste d’amour et de partage. C’est rassembleur. Mais cuisiner, c’est aussi comme prendre l’avion, ça ouvre nos horizons et ça nous procure un sentiment de liberté. La liberté de choisir de meilleurs ingrédients, d’enrichir nos recettes. La liberté d’apprivoiser à son rythme des ingrédients nouveaux. Cuisiner, c’est prendre en main notre alimentation. En cuisinant, on devient moins dépendant des produits transformés. Notre alimentation se simplifie. Les produits frais prennent plus de place. Notre facture d’épicerie fond. Ça sent bon dans la maison. Nos enfants nous voient aller. On crée de bons souvenirs. Sans parler du sentiment d’accomplissement lorsqu’on réalise qu’on l’a fait soi-même et que c’est bon! » – Geneviève O’Gleman, nutritionniste, auteure, animatrice et productrice

    « Cuisinez une portion de plus au souper et utilisez les restes pour votre boîte à lunch du lendemain. Cette stratégie permet de réduire la fréquence des repas pris sur le pouce et vous permet de contrôler la qualité de votre alimentation. » – Vanessa Perrone, nutritionniste et présidente de Motive Nutrition

    3) Manger plus de fruits et de légumes

    « Garnissez la moitié de votre assiette en légumes, tant le midi que le soir. C’est le conseil le plus simple car nul besoin de calculer pour bonifier son alimentation. En accordant aux légumes une large place, on joue la carte prévention ! » – Isabelle Huot, PhD, nutritionniste, fondatrice des cliniques Kilo Solution

    « Investissez un minimum de temps pour préparer vos fruits et légumes, de façon à toujours en avoir prêt-à-manger dans le frigo. Tant qu’à sortir la planche, le couteau et à avoir les mains collées, aussi bien en faire une bonne production. Comme fast-food, y’a pas mieux. » – Hélène Laurendeau, nutritionniste et animatrice

    « Les gens sous-estiment le pouvoir de ces aliments pour leur bien-être à court et long terme. Ils représentent notre meilleure police d’assurance santé! » – Julie DesGroseillers, nutritionniste, auteure et conférencière

    4) Miser sur les aliments d’origines végétales

    « J’ai un faible pour les végétaux. Je parle des légumineuses, des noix et des graines. Considérant le nombre de gens qui ont un taux de cholestérol élevé dans la population, manger plus de végétaux demeure un de mes meilleurs conseils pour gérer tout ça comme un champion. » – Catherine Lefebvre, nutritionniste et auteure du livre Choux

    « Visez une alimentation à 80% d’aliments du règne végétal. » – Hélène Baribeau, nutritionniste dans les médias, auteure du livre: Manger mieux pour être au top

    5) Écouter sa faim

    « Avant de mettre un aliment dans votre bouche, demandez-vous toujours : Ai-je vraiment faim? » – Hélène Baribeau, nutritionniste dans les médias, auteure du livre: Manger mieux pour être au top, paru en 2014

    « Pratiquez le Hara Hachi Bu, une pratique japonaise chez les centenaires, qui consiste à manger à 80% de sa faim. » – Elisabeth Cerqueira,  nutritionniste et présidente de Nutrisimple

    6) Manger de tout

    « VA-RI-É-TÉ. C’est le mot qui va vous sauver. Manger le plus d’aliments différents dans une semaine est la meilleure façon de vous assurer que vous comblez tous vos besoins. Pas besoin de calculer. » (Ça, c’est de moi!)

    7) Savourer

    « Lorsqu’on savoure, on profite pleinement de ce qu’on mange. On ralentit le rythme. On déguste. C’est à ce moment qu’on réalise qu’il nous en faut moins pour être satisfait. Les papilles sont sur la langue, pas sur les dents. Si on ne fait que mastiquer et avaler tout rond, on se prive du vrai plaisir de manger. On passe à côté du bon goût des aliments. Les papilles ont besoin de temps pour apprécier ce qu’on mange. En mangeant plus lentement, on reconnaît plus facilement notre sensation de satiété. En savourant, on se concentre sur le moment présent. Pas de télé ou d’ordi. En savourant, on devient plus critique. On ne se contente plus de la boîte de carton, on redemande le plat maison. » – Geneviève O’Gleman, nutritionniste, auteure, animatrice et productrice

    8) Croquer ses calories au lieu de les boire

    « Il faut boire plus d’eau et moins de boissons sucrées (ex. cocktails et jus de fruits, boissons gazeuses diètes ou régulières, boissons pour sportifs ou énergisantes) » – Julie DesGroseillers, nutritionniste, auteure et conférencière

    « Il faut diminuer sa consommation de sucre. Nous en mangeons beaucoup trop. C’est possible de se désensibiliser au sucre. Moins on en mange, moins on a envie d’en manger… c’est une transition qui doit se faire en douceur. » – Isabelle Huot, PhD, nutritionniste, fondatrice des cliniques Kilo Solution

    9) S’intéresser à l’origine des aliments

    « S’intéresser à l’origine des aliments et acheter directement de producteurs, comme au marché public ou à la ferme. Ce sont des sorties agréables en-soi, qui sont aussi éducatives et inspirantes! Les producteurs passionnés partagent souvent des idées pour cuisiner leurs produits vedettes. C’est aussi une façon de «mieux manger» dans le sens plus vert du terme, en ayant accès à des produits frais, de saison et cultivés localement sans passer par plusieurs intermédiaires. Mieux manger ça commence aussi avec nos façons de s’approvisionner et de s’intéresser aux aliments. » – Julie Aubé, nutritionniste gourmande et rédactrice

    10) Cesser de tout vouloir contrôler

    Inutile d’essayer d’être parfait. En fait, pour avoir une alimentation parfaite, il faut accepter qu’elle ne le sera jamais et que c’est correct comme ça.

    « Ne compromettez pas le plaisir à essayer de tout contrôler. L’alimentation est parfaite avec quelques imperfections. » – Stéphanie Côté, nutritionniste chez Extenso et blogueuse pour Naître et grandir

    « La volonté de vouloir manger parfaitement mène éventuellement à un déluge… » – Geneviève Nadeau, nutritionniste et créatrice de Züvia, service alimentaire interactif

    Advertisement
    Click to comment

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *