Marre d’avoir les yeux irrités à chaque fois que vous épluchez des oignons ? Cuisine de chez nous a sélectionné les 5 meilleures techniques pour éviter de pleurer en découpant des oignons. Ces  astuces ont toutes le même objectif : vous éviter de respirer l’enzyme, appelé allinase, qui est libéré par l’oignon lorsque vous le découpez. Ce gaz lacrymogène peut être évité de plusieurs façons… En voici 5 que vous pouvez tester chez vous, et qui marchent.

1. Mettre l’oignon dans de l’eau pour éviter que son gaz ne se disperse et vous pique les yeux

L’eau va empêcher le gaz de se libérer. Le problème est que c’est moins pratique à découper, un oignon mouillé.

2. Disposer une bougie a cote de l’oignon pour absorber le gaz qui s’échappe lors de la découpe

La bougie va consommer le gaz libéré par l’oignon avant qu’il n’attaque vos yeux et vos voies respiratoires. Une bonne raison de dîner aux chandelles.

3. Passer la lame du couteau sous l’eau chaude pour enlever le gaz qui s’est déposé dessus

Pendant la découpe, le gaz contenu par l’oignon se retrouve sur la lame du couteau. C’est de là que le gaz se libère en majorité. Passez la sous l’eau chaude régulièrement pendant la découpe et vos yeux seront épargnés ! Ce qui est impressionnant avec cette astuce, c’est que dès que vous passez la lame sous l’eau chaude, vos yeux sentent la différence instantanément.

4. Mettre les oignons au congélateur 15 minutes pour  diminuer l’effet du gaz et éviter de pleurer

En refroidissant les oignons 15 min au congélateur, l’enzyme qui nous pique les yeux est beaucoup moins efficace. Ça marche aussi en laissant ses oignons au réfrigérateur.

5. Mettre une cuillère dans votre bouche pour éviter de respirer par la bouche et inhaler moins de gaz

Eh oui ça marche ! Faites le test et vous verrez. Si vous êtes méfiant, essayez les 5  astuces en même temps :

  • vous congelez l’oignon 15 min le passez sous l’eau
  • Allumez une bougie, allumez la hotte
  • Mettez   une cuillère dans votre bouche
  • Passez le couteau sous l’eau chaude pendant la découpe !
  • On n’est jamais trop prudent pour couper un oignon sans pleurer ! Et voilà, vous savez maintenant éplucher des oignons sans pleurer. À votre tour.

 

Auteur/Autrice