Avant toute chose, n’achetez de pastèque que durant la bonne saison : de septembre à janvier. Le reste du temps elles n’auront aucun goût.

Observez son aspect

Commencez par regarder sa forme globale. Elle doit être symétrique, sans marques ni meurtrissures, et elle doit surtout avoir une forme homogène, témoin qu’elle a reçu une quantité régulière d’eau et de soleil.
Elle doit être d’un vert profond, mat, et non brillant. Une pastèque brillante n’est pas arrivée à maturité.
Observez aussi sa tige, si elle est sèche c’est que le fruit est arrivé à un bon niveau de maturation.

Son poids

Comme pour le melon, soupesez-la. Plus elle est lourde, plus elle sera chargée d’eau donc savoureuse.
Ensuite, toquez sur son écorce : elle doit faire un son creux.

Regardez la tâche jaune

Observez la tâche jaune située sur l’écorce, elle est foncée et très abîmée ? Parfait ! Ces traces indiquent l’endroit où la pastèque a reposé sur la terre, or plus une pastèque reste au soleil, plus elle mûrit, plus elle est sucrée.
Une pastèque mûre doit donc avoir une tâche jaune foncée, voire même jaune-orange, mais surtout pas blanche (cela signifie qu’elle n’est pas assez restée au soleil).

Auteur/Autrice